Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une fédération

La Fédération Nationale de la Médaille de la famille Française
Historique de création de la Fédération Nationale de la Médaille de la famille Française :

Après 1920, plusieurs décennies s'étaient écoulées sans qu'aucune structure spécifique ne prenne en compte les problèmes particuliers qui se présentent aux familles nombreuses, « qui, par leur effort constant, rendent le Pays riche de beaucoup d'enfants élevés au sens profond du mot » selon l'expression de Paul Noddings, un des plus estimés présidents de l’UNAF ayant beaucoup aidé notre mouvement.

En 1956, Suzanne André, mère de sept enfants et professeur de lettres prend conscience de cette lacune et fonde à Paris, avec quelques amis, la première Association d'Entraides de la Famille Française. Suivant cet exemple, d'autres associations se forment en province et décident de s'unir pour plus de cohésion et d'efficacité.
Ainsi, en janvier 1964, la Fédération Nationale des Associations d'Entraides de la Médaille de la Famille Française est déclarée à la préfecture de Paris.

Dans son premier bulletin de février 1964, Suzanne André, première présidente, écrit : «Vous avait su aider vos enfants… à mots devenir des hommes et des femmes au sens le plus vrai du mot… Les tâches sont lourdes pour les mamans de famille très nombreuse.
Notre but : que rayonne autour de nous le respect de la famille nombreuse, si souvent décrié… qu’'entre nous règne une véritable solidarité… C'est une grande espérance, que chacune y croit, c'est une grande réalisation si chacune y travaille »

Depuis 1964 la Fédération, malgré les écueils, a gardé le cap sur le but défini à l'origine. Elle est toujours intervenue pour assurer la défense de la valeur de cette médaille et pour affirmer, face au laxisme envahissant, sa conviction en la valeur privilégiée de l'exemple dans l'éducation à la responsabilité, irremplaçable pour assurer l’équilibre et l’harmonie dans la société.
Dans le cadre de la défense de la vie, de la famille, et du respect dû à l'identité de la femme, la Fédération a pris des positions sans équivoque, dés les projets connus, contre l'avortement, le PACS et toutes les dérives dont les enfants peuvent être les victimes.
Parallèlement, notre mouvement a toujours été soucieux des besoins spécifiques des familles nombreuses et de la nécessité d'une politique de justice envers les foyers dont les enfants se préparent à assurer une grande part de la prospérité économique dans l'avenir.

La Fédération a toujours insisté pour que ne soient pas confondues les mesures de politique familiale qui relève de l'équité et les mesures de politique sociale qui relève de l'assistance.
Cela est possible grâce à son intégration au niveau national dans le mouvement familial (UNAF) et au plan local dans les UDAF, ainsi que par ses interventions auprès des parlementaires, des sénateurs, du Ministère de la Famille, voire du Président de la République…
Statuts
Articles 1 et 2 et lien avec l'intégralité