Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Journée internationale de la Famille au Parlement européen


   Le 16 mai 2008, a été organisée au Parlement européen la Journée Internationale de la Famille. Mme Anna Zaborska, présidente de la Commission des Droits de la Femme, Marie Panayotopoulos-Cassiotou, présidente de l'inter-groupe Famille et Protection de l'Enfance, Mme Salinger, représentante du ministère slovène de la Famille, présidente en exercice du Conseil, M. Spidla, Commissaire à l'emploi et aux affaires sociales, M. Linzbach du ministère allemand pour la Famille, le professeur Dumont de la Sorbonne et MM Buffetaut et Jahier du Comité économique et social européen ont pris la parole tour à tour sur le thème des "Initiatives favorables à la famille et les perspectives offertes par la nouvelle Alliance européenne pour la Famille (AEF).

   M. Linzbach a insisté sur l'importance d'un engagement conjoint des Etats dont l'Alliance doit se faire l'écho; selon lui, la création du groupe d'experts sur la démographie auprès de la Commission européenne, la mise en place du portail internet de l'Alliance et les nombreuses activités prévues pour 2008 (Forum sur la démographie en novembre, étude eurobaromètre sur les familles et les enfants, rapports de la Commission sur les services de garde d'enfants, etc.) attestent de la mobilité accrue des Etats et de la Commission.

   La corrélation entre les montants des dépenses sociales affectées à la famille, la disponibilité des services de garde d'enfants et de personnes âgées et les taux de natalité a, quant à elle, été mise en exergue par le professeur Dumont qui a insisté sur la grande diversité existant en la matière entre les pays européens.

   Dans ce cadre, le Commissaire Spidla a réitéré le besoin de créer un environnement propice à la famille, qui demeure la source essentielle de solidarité, en améliorant les conditions d'existence des familles.

   MM Buffetaut et Jahier, rapporteurs du CESE sur la démographie, ont rappelé que l'efficacité des politiques familiales reposait sur leur permanence ainsi que sur une combinaison d'allocations familiales, de services de garde et de réductions fiscales. M. Jahier a particulièrement insisté sur la nécessité d'introduire la dimension familiale dans le nouvel agenda pour la politique sociale de la Commission et de lancer un travail de concertation tant au niveau européen, dans le cadre d'un observatoire pour la famille qu'au niveau local. (J.S.)

Tiré de "Correspondance Européenne" - n°148 du 18 juin 2008 - 39, av. des Champs-Elysées - 75008 Paris. www.correspondanceeuropéenne.eu